top of page

Commémoration de l'attentat du Drakkar.

Le 23 octobre 1983, dans un Liban ravagé par la guerre depuis huit ans, 58 parachutistes français sont morts dans l'explosion du Drakkar, du nom de l’immeuble de huit étages où était installé l'un des cantonnements français de la Force multinationale de sécurité à Beyrouth (FMSB). Encore aujourd’hui, le 23 octobre 1983 reste la journée la plus meurtrière pour l'armée française depuis la fin de la guerre d'Indochine en 1954. Ce jour-là, deux attentats ont visé la FMSB à quelques minutes d'intervalle. Avant celui contre l'immeuble Drakkar perpétré entre 6 h 20 et 6 h 25 – l’heure varie selon les témoignages –, un kamikaze lance son camion piégé contre le quartier général de l’armée américaine, situé dans le secteur de l’aéroport international de Beyrouth. L’attentat-suicide fait 241 morts dont 220 marines, soit pour les États-Unis le bilan le plus meurtrier en une seule journée depuis la bataille d'Iwo Jima, lors de la Seconde Guerre mondiale.


23 octobre 2023, Au Bouscat (33); à Cherbourg (50), à Tallard (05)






32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page